ACCUEIL

Activités associatives

Toute notre Bruxellesactualité

Brèves

Liens

 

Contact :

Association culturelle N'Imazighen

Bruxelles

Rédaction
 

 

s

    Poème de Mouloud Mammeri extrait de la pièce :

                                  "Le Fœhn »

"Quand la sécheresse brûle les cœurs
Quand la faim tord trop d'entrailles
Quand on bâillonne trop de rêves
Quand on ajoute bois sur bois sur le bûcher
A la fin, il suffit du bois de bois d'un esclave
Pour faire dans le ciel de Dieu et dans le cœur des hommes
Le plus gigantesque incendie."

 

YENNAYER 2964 à Bruxelles

 Union Amazighe de Belgique*

  Adresse : Rue de Miroir 5-7

   E-mail : union.amazighe.belgique@gmail.com

      Télèphone : 0486 30 35 17

            Le 14 décembre 2013

                 Madame, Monsieur,

 L’Union Amazighe de Belgique organise, le 11 janvier 2014, le Nouvel An Amazigh – Yennayer 2964. Souhaitant partager avec vous les joies de cet évènement, vous êtes cordialement conviés au Centre Communautaire Maritime situé à rue Vandenboogaerde 93, 1080 Molenbeek-Saint-Jean.

 

Langue et  langue !!

Mouloud Mammeri disait :

«une langue officielle est une langue qui possède une police et une armée»

 

 C’est le cas actuellement de la langue arabe en Afrique du Nord (Algérie, Maroc, Tunisie et Libye).

Ce n’est pas le cas de la langue kabyle qui ne possède pas encore d’Etat et ne le deviendra que dans une Kabylie libre, autonome et débarrassée de toute occupation étrangère.

              

                    Printemps Berbères 1980 et 2001

Samedi 27 avril 2013 à Bruxelles - Belgique

 

L’association culturelle n’Imazighen asbl vous invite à la commémoration des deux Printemps berbères de 1980 et 2001.

Venez écouter et découvrir, pour beaucoup d’entrevous, à Bruxelles Massa Bouchafa, grande vedette et ambassadrice de la chanson kabyle.

Après avoir sillonné toute l’Algérie et la France, Massa vient de rentrer du Canada après une tournée triomphante.  Elle revient à Bruxelles pour la deuxième fois chez n’Imazighen.

En effet, en avril 2000 elle était présente à la «Ruche Verrière» à Lodelinsart-Charleroi avec une équipe de la BRTV pour un Printemps berbère.

Beaucoup d’albums avec de nouvelles chansons sont nés depuis cette date et sont venues enrichir son très large répertoire.  

C’est ce samedi 27 avril 2013 à 19h30 au centre culturel de De Pianofabriek à Saint-Gilles, que Massa Bouchafa animera ces Printemps berbères par un concert de chants kabyles. Une ambiance conviviale est garantie

Une petite exposition, afin que nul ne puisse oublier, ces jeunes victimes kabyles tombées à la fleur de l’âge sous les balles assassines de la gendarmerie algérienne.

Un accueil chaleureux vous sera réservé à la salle Zabriski-Point.

Rencontres et animations autour de l’exposition à partir de 17h00.

Adresse : Centre culturel flamand de De Pianofabriek

Rue du Fort, 35 – 1060 Bruxelles (Saint-Gilles)

Le concert est de 19h30 à 22h00.

P.A.F. - Entrée gratuite pour les membres de l’asbl et pour les enfants 0 à 12 ans

           - 10,00 euros sur réservation par téléphone ou par e-mail

           - 12,00 euros sur place

Renseignements : Chérif Hamdis –  0496 / 785 020 /ou 067/ 64 67 75 ou cherif.hamdis@skynet.be

 

 

A quand le printemps berbère de liberté pour le peuple kabyle  ?

     Comme chaque année depuis 1980, c'est de nouveau la période d'effervescence et d’ébullition pour toutes les associations culturelles amazighes d’Afrique du Nord, en Algérie et au Maroc principalement, mais aussi en Europe parmi la diaspora berbère pour préparer et commémorer dignement cet événement. Hélas, souvent après les manifestations organisées à l'occasion de cet anniversaire douloureux, beaucoup de ces organisations retombent dans une léthargie profonde et sommeillent en attendant le printemps prochain. Il est heureux tout de même de constater que, malgré les embûches et de multiples difficultés de tous genres, des associations sérieuses et crédibles œuvrent continuellement sur le terrain de la revendication identitaire et de l'affirmation au quotidien de leur amazighité......

 

                          Lettre aux jeunes Kabyles
     "A vous qui êtes appelés à poursuivre notre œuvre’’

Nous savons combien est lourde la responsabilité que notre génération remet entre vos mains.
Nous en connaissons le poids depuis que, très jeunes nous aussi, nous l’avons reçue de nos aînés.
A votre tour, vous aurez à la léguer à vos cadets qui la remettront à vos enfants. Ainsi, de nos lointains ancêtres à nos arrières petites filles et petits fils, et ce, jusqu’à la fin des temps, chaque génération de Kabyles est anoblie par l’Histoire qui lui confie la mission de perpétuer notre souffle de vie, de dignité et de liberté de tous temps menacés par des tyrans et des envahisseurs.

 

                      ...... Lire

              FERHAT MHENNI A BRUXELLES                   

                SAMEDI 8 FEVRIER 2014  

  Centre culturel de De Pianofabriek

  Rue du Fort, 35 à 1060 Bruxelles

   Ferhat Mehenni nous parlera de la Kabylie et de

son nouveau livre : «Afrique : le casse-tête français

La France va-t-elle perdre l’Afrique»

 

  Au Mali, le cirque électoral terminé, il reste qu’aucun des problèmes ayant justifié l’opération Serval n’a été réalisé : la construction d’un État démocratique et viable, un plan de développement économique, social et culturel, la sécurité du pays et l’unification du Mali, mission impossible, car l’Azawad deviendra, de façon inéluctable un État indépendant.

 

          Culture amazighe

«Pourvu qu’il ne vous arrive point tel le sort de cet arbre lequel, une fois coupé de ses racines, ses feuilles vertes se faneront et dépériront. Un arbre sans racines est condamné à mourir. Ne soyez pas, vous gens d’aujourd’hui, tels des gens sans racines… Faîtes en sorte de ne pas devenir des éternels pauvres de la Connaissance la plus large d’esprit et de cœur…  A présent, la Connaissance se puise dans les livres.… » (Mouloud Mammeri)....

     Idir au forum de Liberté :

 « L’indépendance de la Kabylie est plus logique »

 

S’exprimant, ce matin, au forum du quotidien Liberté, Hamid Cheriet de son nom d’artiste Idir a estimé que l’idée d’autonomie pour la Kabylie «n’est autre qu’un moyen qui nous fera tomber dans les travers du tribalisme», lequel tribalisme, est utilisé par le pouvoir pour se maintenir. Il a ajouté, dans ce sens, que pour la Kabylie, l’option d’indépendance «est plutôt plus logique».

 

         Terre incertaine ?

 Témoignage

 

A. Leroul, passionné par la photo et les Arts de la Kabylie, vient opérer ce qu’il appelle une «restitution» au plus grand nombre.

Cinquante ans de quête et d’observation pour mettre en mots et en images un véritable témoignage sur la Kabylie.

Cette «restitution» rend hommage aux habitants en général et aux femmes en particulier, à cette culture kabyle qu’on aime se rappeler ou qu’on aimera découvrir.

Il aborde aussi l’importante composante de l’émigration planétaire kabyle, dans ses diverses formes et qu’il assimile à une diaspora. La France en étant le centre de gravité.

En vente dans toutes les bonnes librairies

Editions La Bruyère

128 rue de Belleville

75020 Paris

Tél. : 00 33 (0)1 43 66 16 43

E-mail : jclonne@club.internet.fr - www.labruyere.fr

Prix : 22,00 euros

 

Cause amazighe :

Naissance, disparition et résurrection de la revue Abc Amazigh. En blog.

Par Smaïl Medjeber

 “Cher frère,

 

Ta lettre si émouvante qui, pour moi, représente non seulement une prise de contact mais un appel ou, plutôt, une réponse à un appel de la pensée et du cœur que je ne cesse de lancer depuis ma tendre enfance.

 Il y a, en nous, tant d’espaces à combler, de contraintes à effacer comme de mésententes à conjurer. Il est temps, c’est vrai, de nous rencontrer, de nous voir en profondeur et, surtout, de nous comporter en frères, car le temps passe et nous n’avons plus beaucoup de temps pour sauver ce qui doit l’être.

Nous avons fait un long chemin avant d’éprouver le besoin, depuis les origines, de retrouver nos racines au lieu de nous tourner le dos comme autrefois ou de nous dénigrer, les uns les autres, tout en niant notre existence en tant que peuple, culture ou civilisation. Au moins toi, condamné à mort, tu as donné la preuve que tu es digne de Jugurtha.

                 

Comment pourrais-je me taire?

Ils seront là, les soldats d'Allah. Ils nous rendront visite, les fous de Mahomet. Nous, les égarés de l'Occident, avons besoin de leur bénédiction. Invités par le Collectif Indépendance que sponsorise l'organisme charitable HCI (Human Concern International), ils viendront d'Europe nous sauver de l'enfer. Ils comptent laver nos sacrilèges. Ils nous montreront le droit chemin, à nous les pervertis, les dévergondés, les libertins, les égoïstes, les impies, les mécréants. Ils péroreront les 7 et 8 septembre au Palais des congrès de Montréal. Ils y prêcheront la Parole révélée, y dénonceront les Croisés et y blâmeront nos femmes. Et ils le feront dans deux langues, en arabe et en français..... .

 

                   Livre de Karim Akkouche :

        " Allah au pays des enfants perdus "

Un extrait du livre …

 «Alger suffoque : l’air est vicié, gras, truffé d’odeurs de suie et de friture, de vapeurs de carburants et de miasmes d’égout. Malgré l’heure avancée de la nuit, les gens veillent encore. Les uns assoupis sur les terrasses et les balcons, les autres scotchés au téléviseur et à l’ordinateur : ils cherchent un moyen de se soustraire à l’ambiance étouffante. Sur un trottoir, des quadrupèdes squelettiques farfouillent dans un tas de déchets à côté d’un clochard, couché, la bouche béante. ....

 

                                                     ..... Lire

 

                                 MAROC -

L’Etat marocain persévère dans sa politique anti-amazighe

Plusieurs prénoms amazighs sont toujours interdits

 

Le dernier en date est le prénom Masin. Le père a été informé jeudi 10 octobre par un officier de l’état civil à Ayt Sedrat, dans la province de Tinghir, que ce prénom ne figure pas sur la liste des prénoms amazighs autorisés. Au plus beau pays au monde, on peut toujours interdire un prénom par ce qu’il n’est ni arabe, ni musulman, alors que l’amazighité, nous dit-on, est reconnue et bénéficie même de la "haute sollicitude de Sa Majesté" ......!

Monarchie marocaine : le mépris, une politique (...)

 

Depuis plus de deux ans, les habitants d’Imider au sud-Est de Tamazgha Occidentale observent un sit-in sur le mont d’Alebban pour revendiquer leurs droits, notamment des emplois, et crier leur colère contre la pollution provoquée par la Société Métallurgique d’Imider (SMI).....

 

L’amazighité otage des lois organiques de l’Etat marocain

Pendant plus d’un demi-siècle, l’Amazighité, dans toutes ses dimensions, a non seulement subi un déni de reconnaissance incompréhensible, mais aussi une marginalisation doublée d’un mépris et d’une mort programmée. Cette situation, digne d’apartheid, a eu pour conséquence l’émergence du Mouvement amazigh, mouvement social et politique s’inscrivant à la fois dans une continuité identitaire de l’Afrique du Nord, mais aussi dans la modernité à travers les valeurs de démocratie, de citoyenneté et des droits de l’Homme.

Khénitra : on achève bien Imazighen

A Tamazgha Occidentale, l’humiliation est une politique d’État. Les autorités excellent depuis des décennies dans l’oppression et l’écrasement des Imazighen. Ce qui vient de se passer à Ajdir, près de Khénifra, au cœur du Moyen-Atlas est une nouvelle preuve que les Imazighen sont toujours colonisés et considérés comme des sous-hommes sur leur propre terre. Dans cette région, des agents-officiers des eaux et forêts ont abattu un jeune amazigh de sept balles. Ils l’auraient pris en "flagrant délit" de collecte de bois.Le meurtre gratuit et ignoble a déclenché une extraordinaire mobilisation de la population locale, poussant les forces de répression, assistées par l’armée, à mettre en place un impressionnant dispositif sécuritaire. Plus de dix-huit personnes ont été arrêtées lors d’une manifestation organisée jeudi 11 juillet à Khénifra pour dénoncer ce crime. Cette affaire est loin d’être anodine puisqu’elle n’est que l’arbre qui cache la forêt.....

 

                                           .. . Lire

         L’autodétermination ou le droit du peuple kabyle à

            l’existence

Introduction

Le dernier conseil national du MAK, qui s’est tenu le 04 octobre dernier, a permis une évolution significative et a décidé de remplacer l’appellation du Mouvement pour l’Autonomie de la Kabylie (MAK) par le Mouvement pour l’Autodétermination de la Kabylie (MAK). Ce « Changement de notre option de lutte et la nature de notre revendication » est motivé par l’internationalisation de la cause kabyle ainsi que l’émergence de nouvelles options autres que l’Autonomie dans la mouvance kabyliste.

Le droit aux peuples à disposer d’eux-mêmes (autodétermination) est la colonne vertébrale du droit international, d’où en découle les autres droits. La charte des nations unies a permis à une demi-centaine de pays de retrouver l’aspect le plus fondamental de ce droit : la souveraineté. Les pays qui aspiraient à s’émanciper du joug colonial ont recouru à cet instrument de décolonisation dès son adoption en 1945.....

           

         Communiqué du (MAK)

Ci-après la déclaration du conseil national.

 

Le conseil national du MAK a tenu sa session ordinaire le 04 octobre 2013 au village d’At Hemdun. Les travaux ont été entamés après une minute de silence à la mémoire des martyrs de la Kabylie et des victimes des événements du 5 octobre 1988. A l’issue d’un débat démocratique fructueux, les membres du conseil national ont adopté la déclaration suivante :.....

 

         

Génération Echourouk et la talibanisation dans une            décennie

   L’Algérien (ne) dans une décennie et demie ? Il aura le tampon de Belkhadem sur le front. Le salaire gratuit de Ghoulamallah. Les idées d’Echourouk sur la femme, la liberté, l’Occident, les juifs, le football et le crime. Dans une décennie et demie, l’Algérien aura la formation politique d’Ennahar et s’habillera comme son imam de quartier qui s’habillera comme son cheikh de l’Arabie Saoudite mais avec fabrication chinoise. Les mains d’un Libyen et les convictions d’un mort qui attend que Dieu lui donne le paradis pour s’allonger et dormir. Car, on l’oublie, on oublie de le voir, mais la talibanisation des Algériens est en marche de conquête. ....

 

           Etat des lieux de la gestion publique en Kabylie

et perspectives de l’alternative autonomiste

 

  Cette contribution se veut une réponse technique pour tous ceux qui continuent à semer le doute sur les capacités de la Kabylie à se prendre en charge sur le plan économique.

a) Avertissement 

Dans le  processus du développement de la démarche politique visant à la concrétisation de l’autonomie de la Kabylie, il ne faut pas faire du volet économique un abcès de fixation. Il faut, pertinemment, en finir avec ce complexe de vouloir, tout le temps, justifier les richesses de notre région. Il ne faut jamais dissocier la gestion économique du système politique lui-même. C’est les sociologies et les politiques qui font l’économie et non l’inverse...... 

       

                Communiqué du MAK

51 ans après les accords d’Evian, le clan d’Oudjda qui a assassiné, Krim Belkacem, le signataire de ce qui aurait pu être l’acte de naissance d’une Algérie véritablement indépendante, est toujours aux commandes pour accomplir une seule et unique mission : empêcher l’émancipation des peuples d’Algérie en général et du peuple kabyle en particulier.

 

                   Vague d’arrestation en Kabylie :

     Le régime raciste d’Alger réprime à nouveau

 

              TIMANIT I TMURT N YIQVAYLIYEN

  MOUVEMENT POUR L’AUTONOMIE DE LA KABYLIE

 

Le régime raciste d’Alger, qui a pitoyablement abdiqué face au terrorisme islamiste dont il a scandaleusement amnistié tous les assassins, vient à nouveau de sévir contre la Kabylie pacifique qui use de moyens démocratiques pour se faire entendre.

       

                     . .. Lire

six detenus amazighistes

                         Ramdane Achab :

l’éradication de tamazight est programmée par le pouvoir

 

Ramdane Achab est éditeur, linguiste, militant de la cause amazighe et enseignant. Il a donné un entretien au Café Littéraire de Béjaïa le 27 avril 2013. vu l'importance de l'analyse développée sur l'édition et la revendication amazigh, nous avons décidé de reproduire cette interview.

 

Les Kabyles face à leurs libertés piétinées

Des citoyens kabyles appellent à un rassemblement de la liberté de conscience. Jeudi 1er août 2013 - Par Tamilla

Des citoyens de Kabylie appellent à un rassemblement qui se tiendra le samedi 3 août 2013 à 11h au Carrefour Matoub Lounès à Tizi-Ouzou afin de dénoncer l’inquisition et l’atteinte à la liberté de conscience dont souffrent les non-musulmans.....

 

Des jeunes d’Akbou réagissent à la provocation (...)

 

Si la nouvelle stratégie d’islamisation à outrance de la Kabylie a commencé depuis déjà longtemps par des actions qui frôlent la vulgarité et l’obscénité - en témoigne la débauche de mosquées aux dimensions démesurées dans les modestes villages kabyles -, ce mois de juillet a vu l’affichage ostentatoire de panneaux publicitaires notamment à Bgayet, Akbou et d’autres villes de la basse Kabylie....

 

En hommage à tous (tes) les Militants (tes) et Martyrs (yres) de la cause Amazighe, proposition d’instaurer un : Jour de Mémoire Amazighe.

Pour que le combat amazigh, un combat qui n’est malheureusement pas encore terminé et qui continue,  reste gravé, à bon escient,  dans notre Mémoire commune inter-amazigh, dans l’Histoire, il est important, utile, nécessaire, juste, par reconnaissance, par devoir, d’instaurer, au moins une fois par an, un Jour de Mémoire.............

                                  ...Lire Lir

 

 

   Le GPK appelle les instances internationales

       à se saisir du dossier mozabite

 

   Le gouvernement provisoire de la Kabylie  réagit à la     situation dans le M'zab.

 

Depuis 1985, le peuple mozabite d’origine amazighe et de rite ibadite (kharidjite ou hérétique), ayant pour capitale la ville de Ghardaïa, (600 km au Sud d’Alger) est victime d’une politique génocidaire de la part du régime algérien. Répression contre ses porte-voix, agressions violentes par la communauté Chaamba que protègent la police et les autorités. Le but recherché est de pousser ce peuple paisible, industrieux et commerçant, à abandonner ses terres et son identité pour que son riche sous-sol revienne à des barons du pouvoir et à la communauté arabe.

 

         Conseil des ministres du GPK :

 Un Conseil des Ministres de l’Anavad (Gouvernement provisoire kabyle en exil) vient de se tenir avec un ordre du jour consacré au drapeau kabyle, aux otages français libérés contre rançon, à la situation dans l’Azawad, à la situation en Libye aux Philippine et à la visite annulée de John Kerry en Algérie. En voici le communiqué final.......

 

1 - L’Anavad a suivi avec intérêt l’annulation de la visite du Secrétaire d’Etat américain en Algérie où, visiblement, les autorités algériennes sont loin d’être des partenaires fiables. Ce cuisant revers de la diplomatie algérienne met en évidence le discrédit croissant et irréversible d’un régime militaire, dictatorial, islamo-terroriste, anti kabyle et anti amazighe.

 

L’avènement d’un Etat kabyle est une exigence de

 l’histoire.

 

Sur invitation de la section locale, les membres de la direction du Mouvement pour l’Autodétermination de la Kabylie (MAK) ont animé aujourd’hui à 16h00 un meeting populaire à Chorfa, dans le département de Tuvirett.

La délégation du mouvement kabyle était composée de son président Bouaziz Ait Chebibet de plusieurs responsables dont Me. Hachim Mohand Ouamer, Taoudiat Mohamed, Kamel Sili et Massinissa Saidani.......

 

La libération de la Kabylie du joug arabo-islamiste est    inéluctable

 

Notre génération porte un lourd fardeau, elle est investie d’une grande responsabilité puisqu’elle sera celle par laquelle notre civilisation Amazigh/Kabyle s’épanouira ou au contraire disparaîtra à jamais. L’arabisation effrénée de la Kabylie par l’école et l’ensemble de tous les services et administrations, justice, mairie, police, gendarmerie, crèche, télé, radio, parviendra surement dans moins de 10 ans à sa dépersonnalisation et à l’éradication totale de taqbaylit si nous restons comme de simple spectateurs.

 

 Ferhat appelle à un soutien international en faveur

de l’autodétermination du peuple kabyle.

 

La conférence débat tenue par le résident de l’ANAVAD Ferhat Mehenni ce samedi 05 octobre 2013 à Marseille sur le droit à l’autodétermination de la Kabylie a drainé un grand nombre de personnes, la salle de 150 places était pleine.

La séance a été ouverte par une brève présentation de la biographie et du parcours militant du conférencier par un des animateurs de l’association Franco-Kabyle organisatrice de l’évènement. Au cours de cette présentation le public a été frappé d’apprendre que Ferhat Mehenni a été incarcéré 12 fois par le régime arabe algérien.

 

           G.P.K.  (Gouvernement Provisoire Kabyle)

Le Conseil des Ministres kabyle s’est penché le 05/03/2013 sur un ordre du jour portant sur la Kabylie et son environnement international, la réalisation du drapeau et la diplomatie.

- 1) L’Anavad salue l’esprit de tolérance et la liberté confessionnelle qui règnent en Kabylie. La démonstration en a été magistralement faite le 03/08/2013 par l’action des non-jeûneurs du ramadan. Le pouvoir qui, depuis une dizaine d’années, tentait d’installer le terrorisme religieux durant le mois de carême en mettant en prison toute personne trouvée, y compris chez elle, en train de manger de jour, n’a rien pu faire face aux 2000 manifestants venus le défier, pour certains avec boissons et sandwichs. Le Gouvernement provisoire Kabyle remercie la population qui a accueilli cette initiative avec beaucoup de respect et de compréhension. L’image d’une Kabylie islamiste que le régime algérien essaie de fabriquer auprès des chancelleries et de la presse étrangère s’en trouve du coup anéantie. La Kabylie reste laïque et les terroristes islamistes qu’il lui prête ne sont pas kabyles, et pour nombre d’entre eux, ce ne sont que des militaires algériens déguisés en terroristes pour les besoins de la propagande algérienne.....

 

                        ... Lire     

 

     

     

     

     

     

     

                Marche du 12 – 01 - 2011 à 10h30

            Tikli n Yennayer di Tuviret - Bouira

            TIMANIT I TMURT N IQVAYLIYEN
 MOUVEMENT POUR L’AUTONOMIE DE LA KABYLIE

           CONSEIL UNIVERSITAIRE DE TUVIRET

       MARCHE POPULAIRE  A TUVIRET –  BOUIRA

              Yennayer 2961 - 12 Janvier 2011

Yennayer, le jour de l’an amazigh est un attribut fondamental de l’identité des peuples amazighs d’Afrique du Nord. C’est un élément essentiel du patrimoine culturel et historique fondateur des nations amazighes qui ont essaimé dans toute l’Afrique septentrionale au cours des temps.

                  

 ANAVAD UÄDIL AQVAYLI

   GOUVERNEMENT PROVISOIRE KABYLE

  PROVISIONAL GOVERNMENT OF KABYLIA

  Réponse à Ahmed Ouyahia, Premier Ministre algérien

 « Interrogé, hier en marge de linauguration de la 43e édition de la Foire internationale dAlger, quant à sa réaction lorsquil a appris la formation de ce gouvernement « alternatif », (Le GPK), le Premier ministre sest contenté de lancer, avec un sourire plein dironie : « Ce nest que du tintamarre ! »  a rapporté EL-Watan du 3 juin 2010 dans son édition en ligne, linfo. au quotidien.....

 

M.A.K. - COMMUNIQUÉ

  Encore une fois et une fois de trop, la police de Sid Aïch continue de proférer des menaces et procède à des intimidations de nos militants. Cette fois, c’est un sous-officier originaire de la commune de Sidi Ayad, à quelques kilomètres de Sidi Aïch qui se rend coupable d'un acte d'indignité dans la ville.

                  TIMANIT ITMURT N YEQVAYLIYEN

          MOUVEMENT POUR L’AUTONOMIE DE LA KABYLIE

               30e ANNIVERSAIRE DU PRINTEMPS BERBERE

                ET 9e ANNIVERSAIRE DU PRINTEMPS NOIR

                   APPEL A MARCHES ET GREVE GENERALE

Le 20 avril 1980, la Kabylie s’était remise debout face au pouvoir algérien. Les effets de l’épreuve de force de 1963 étaient enfin surmontés. La terreur politique de la Sécurité Militaire, conjuguée à la répression ne pouvaient plus maintenir la Kabylie à genou. Le peuple kabyle que d’aucuns croyaient à jamais terrassé, se redressait tel un Phénix qui renait de ses cendres, vaillamment et dignement.

 

                                                  ... Lire

    Prénom refusé

Les services de l’état civil d’Oran viennent, une fois de plus, de se faire remarquer en refusant d’enregistrer un prénom berbère,  en l’occurrence Massilia. Les parents de la petite fille, née en février 2013, qui souhaitaient l’appeler Sara Massilia, ont eu la désagréable surprise de voir que le second prénom a été rejeté et refusé. Frustration extrême et injustice profonde pour le père qui n’entend pas se taire et encore moins accepter ce diktat de la part de l’administration.....

       

   Ouverture officielle du département de tamazight           à l’université de Batna

 

Cette ouverture constitue une cuisante défaite des arabo-baâthistes dans les Aurès. Elle consacre l'aboutissement de longues luttes pour la réhabilitation culturelle et identitaire amazighe d'une région emblématique de l'Algérie.

Le département de langue et culture amazigh a ouvert officiellement ces portes enfin à l’université de Batna. Cette décision est intervenue après plusieurs semaines de confusion et de déclarations contradictoires du rectorat de l’université.......

 

                    TIMANIT I TMURT N IQVAYLIYEN

   MOUVEMENT POUR L’AUTONOMIE DE LA KABYLIE

      CONSEIL UNIVERSITAIRE DE TUVIRETT (Bouïra)

             MISE AU POINT À KABYLE.COM

               ET M.. STEPHANE ARRAMMI

 

        Dans votre livraison de jeudi 15 juillet 2010, vous annoncez une prétendue démission collective d’une cinquantaine de militants du Conseil Universitaire MAK de Tuvirett (Bouïra).

J’annonce solennellement à l’opinion publique qu’il n’y a aucune démission du MAK au sein de notre Conseil Universitaire.

                       

                                                 ...       Lire

                     Quelle preuve de haine de plus

                    avons-nous besoin de leur part ?

 Je suis sidéré d’entendre encore en 2010, de la part de quelques frères kabyles, souvent des politiciens professionnels et carriéristes, les mêmes discours qui ne nous ont amené que ruine et que désastre.

                   Appel du MAK

A la veille de la commémoration de son double printemps 1980-2001, La Kabylie subit une violence extrême à tous les niveaux. Dans les affreux jours de crise multidimensionnelle (morale, sociale, politique, économique …) que nous traversons,  et au moment où la conscience populaire parait s’obscurcir et désespéré de l’attitude des partis politiques classiques  jugée stérile, en prétendant représenter la Kabylie sans assumer le peuple Kabyle.

  

MOUVEMENT POUR L'AUTONOMIE

     DE LA KABYLIE - M-A-K

             COMMUNIQUÉ

  

         Le Comité exécutif du Mouvement a tenu une session de travail le samedi 3 avril 2010, dédiée à la préparation de la célébration du 30ème anniversaire du Printemps amazigh et la commémoration du 9ème anniversaire de l’insurrection citoyenne du Printemps noir de 2001.

      À l’issue de ses travaux, le Comité exécutif a examiné la situation générale qui prévaut en Kabylie et à ce titre, il communique en direction de l’opinion publique algérienne et internationale ce qui suit :

                            

                   OPINION :

Non, Je ne suis pas arabe et je ne pourrais être que kabyle.

 

   « To be or not to be, that's the question ». Cette question existentielle posée par Shakespeare, il y a déjà des siècles, revient au devant de la scène médiatique algérienne sous forme de « Sommes-nous, ou pas, arabes ». Suite à la terrible escalade de violence, physique et verbale, médiatique et politique, qui a émaillé le « Match » Algérie/Égypte du 18 Novembre dernier, des voix se lèvent pour décréter, comme par désenchantement, «la fin de la communauté arabo-musulmane»(1) à l'image de l'ancien ministre français, délégué à la promotion de l'égalité des chances, Azouz Begag et d'autres, plus modérés, pour appeler à revoir, comprendre remettre en cause, l'identité algérienne qui serait finalement pas arabe, et par ricochet, peut être aussi pas musulmane. Kamel Daoud, du Quotidien d'Oran, repris par Le Matin.dz, appelle cela «la décolonisation horizontale» (2). 

 

                          -... Lire

 

Agenda

 

Cours de Tamazight (Taqbaylit) à Bruxelles


AMHIL

Caricatures